M
B
O

La convention CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche) vise à soutenir l’embauche de doctorants au sein des entreprises, et à inscrire la recherche dans la stratégie de développement de ces dernières.

Retour sur l’expérience de Raphaël Knoerr, consultant scientifique en finance de l’innovation pour le Groupe Asteryos, ayant bénéficié du dispositif CIFRE lors de son doctorat.

Entretien avec Raphael Knoerr

Pouvez-vous vous présenter et expliquer votre expérience de doctorat en entreprise ?

Je m’appelle Raphaël Knoerr, je suis actuellement consultant scientifique au sein du cabinet d’étude Melyad. J’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur en chimie de l’ENSCMu (École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse). J’ai complété ma formation académique par une thèse de doctorat, en contrat CIFRE en tant qu’assistant recherche & développement pour le groupe OLIMIX.

L’opportunité de poursuivre en doctorat s’est offerte en 2005, un sujet de thèse a été proposé à mes encadrants de Master 2, l’adéquation de mon profil et de mon cursus ingénieur a fait que j’ai obtenu cette thèse en convention contrat CIFRE. Son sujet visait à démontrer le potentiel de certains matériaux naturels pour la nutrition et la santé animale.

La première année est focalisée sur la partie recherche de littérature et de bibliographie, elle a pour but de rentrer dans la thématique de recherche. La seconde est orientée davantage sur la partie expérimentale, en l’occurrence par rapport à la problématique qui était exposée, l’intérêt était qu’il n’y avait pas beaucoup d’applications sur le sujet de mon étude. C’était un champ de recherche et de possibilités assez ouvert et au cours de deuxième année, je me suis rendu compte que l’intérêt des matériaux que j’ai été amenés à synthétiser comportait des applications pour la dépollution des eaux. Les résultats de mes travaux de recherche ont conduit à trois brevets d’invention sur cette thématique de recherche.

Qu’est-ce qui vous a conduit à faire votre thèse en entreprise et non à l’université ?

J’ai une forte appétence pour la partie recherche et développement, mais je ne souhaitais pas poursuivre une carrière universitaire qui serait centrée sur des problématiques de recherche fondamentale. La suite logique était donc de mener une thèse plus en rapport avec l’industrie, pour pouvoir apporter des éléments de connaissance et appréhender la recherche en milieu industriel, valoriser mon diplôme d’ingénieur et être impliqué préférentiellement dans  les phases de développement expérimental et appliqué.

Comment un doctorant peut-il booster l’innovation au sein d’une entreprise ?

La plus-value du doctorant se retrouve dans le fait qu’il bénéficie d’un parcours universitaire avancé et des moyens technologiques offerts par un laboratoire universitaire que la plupart des entreprises, notamment lesPME ne pourraient pas bénéficier en interne. Le doctorant bénéficie de l’accompagnement du personnel encadrant qui a une vision précise et exhaustive de l’activité scientifique dans le domaine. Un doctorant en entreprise crée une relation gagnant-gagnant tripartite, doctorant, université et entreprise. Pour l’université, cette approche permet de lier un partenariat privilégié avec les entreprises et pour l’entreprise demandeuse, cela permet de bénéficier des compétences et des expertises du laboratoire.

CIFRE Entretien avec Raphael Knoerr

Quelles sont les démarches à mettre en place pour embaucher un doctorant ?

C’est l’entreprise qui se tourne d’abord vers l’université, souvent choisie pour son domaine d’activité ou sa spécialité scientifique. Ensuite le laboratoire va retranscrire la problématique de l’industriel en mettant en avant les phases de travail pour aboutir à un sujet de recherche. Avec l’accord de l’entreprise, le laboratoire se charge du recrutement d’un étudiant en Master 2pour couvrir la recherche.

Quels sont les avantages pour une entreprise à avoir recours au dispositif CIFRE ?

Bénéficier de l’expertise et des compétences du laboratoire et du personnel qualifié. L’intérêt c’est de pouvoir embaucher le doctorant après sa thèse. Pour les universités, le CIFRE permet de bénéficier d’un rayonnement de premier plan, dans la mesure où les travaux de recherche menés par le doctorant sont susceptibles de conduire à des publications scientifiques et dans certains cas, des brevets d’invention. Faire appel à des entreprises permet également de générer des revenus qui sont récurrents pendant trois ans, correspondant )à la durée de la thèse.

Quels sont les avantages du point de vue du doctorant ?

Le dispositif CIFRE permet au doctorant d’obtenir un statut particulier, de niveau cadre et d’une première expérience professionnelle en entreprise. Dans certains cas, cette expérience peut s’accompagner de la possibilité pour le doctorant de continuer à travailler au sein de cette même entreprise après sa soutenance en doctorat. Par ailleurs, au travers de sa thèse, le doctorant  consolide ses connaissances scientifiques et  apprend des méthodologies d’études (problèmes, hypothèses à tester, confirmation ou infirmation des postulats), qu’il pourra valoriser dans la suite de sa carrière

Peut-on prétendre au Crédit Impôt Recherche en faisant appel au dispositif CIFRE ?

Oui, un prérequis est que la société mène en interne des opérations de R&D qui soient éligibles au CIR. Le doctorant étant un salarié de l’entreprise à part entière, les entreprises peuvent bénéficier du Crédit Impôt Recherche.

Les caractéristiques du dispositif CIFRE

Le dispositif CIFRE vise à soutenir pendant 36 mois (3 ans) le recrutement d’un doctorant au sein d’une entreprise. Les travaux de R&D réalisés par le doctorant sont éligibles au CIR. Ce dispositif repose sur l’association de 4 acteurs :

  1. L’ENTREPRISE recrute en CDI ou CDD un diplômé de niveau Master afin de conduire des travaux de R&D.
  2. LE LABORATOIRE de recherche académique encadre les travaux du doctorant.
  3. LE DOCTORANT se consacre à 100 % à ses travaux de recherche.
  4. L’ANRT verse une subvention annuelle à l’entreprise d’un montant de 14 000 €.

L’entreprise et le laboratoire de recherche établissent un contrat de collaboration de recherche. Ce contrat donne lieu à une rémunération du laboratoire. Le délai d’instruction est d’environ 3 mois et le salaire brut minimum annuel est de 23 484 €.

COÛT D’UN DOCTORANT

Vos dépenses

Salaire brut : 23 484 €

Salaire brut chargé : 32 878 €

Vos aides

Subvention ANRT : 14 000 €

CIR (30 %) : 10 595 €

VOTRE COÛT RÉEL :

8 283 €

Vous souhaitez embaucher un doctorant en contrat CIFRE ?

Si vous souhaitez étudier l’opportunité d’une embauche en contrat CIFRE, nos consultants se tiennent à votre dipsosition pour vous renseigner.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir de plus amples renseignements ainsi que des conseils sur vos opportunités de sécurisation ou d’optimisation du financement de votre innovation.

Raphael Knoerr groupe Asteryos CIFRE

A propos de Raphaël Knoerr

Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse, Raphaël Knoerr rejoint d’abord la société Mitsubishi Chemical Corporation (Japon) où il travaille au développement et à l’optimisation de formulations chimiques appliquées au procédé d’imprimerie laser. Il poursuit sa carrière en tant qu’Assistant R&D au sein de la société Olmix où il réalise sa thèse en tant que doctorant CIFRE. Consultant Senior en financement de l’innovation, il rejoint le cabinet Melyad (branche financement public du groupe Asteryos) en juillet 2015. Expert de l’industrie, il est désormais responsable de la qualification de l’innovation et de l’identification des solutions de financement public pour de nombreuses sociétés innovantes.