M
B
O

A l’approche du Start-Up On The Beach, nous vous proposons de revenir sur un exercice particulier : le pitch.

Le pitch est une présentation courte et percutante d’un projet, d’une idée, d’une start-up, ou d’un nouveau service/produit. Un pitch doit être clair et convaincant avec pour objectif principal de captiver et de séduire un auditoire. En d’autres termes, il est indispensable de réaliser un bon pitch pour pouvoir décrocher un rendez-vous à l’issue de celui-ci.
Il ne faut pas tout dire lors d’un pitch, il faut donc sélectionner les informations essentielles à la bonne compréhension du projet que vous présentez. La durée de celui-ci est généralement comprise entre 1 et 15 minutes, ce qui est donc très court pour raconter une histoire.

Adapter le pitch à son auditoire

Dans un premier temps, il est important de prendre connaissance de votre public. Sont-ils experts ou novices dans votre domaine ? Vous adaptez ainsi votre discours en fonction des profils qui composent votre public. Il est notamment nécessaire d’ajuster le vocabulaire utilisé pour leur permettre de comprendre facilement votre projet. N’oubliez pas, pas de termes trop techniques pour ne pas les noyer d’informations qu’ils ne pourraient pas décrypter. Allez à l’essentiel, si leurs profils sont plutôt techniques, ils n’hésiteront pas à vous poser des questions par la suite.

le pitch mode d'emploi

Choisir sa dream team

Il est fondamental de se mettre d’accord avec votre équipe afin de déterminer la meilleure personne pour pitcher et non celle qui a envie de le faire. L’idéal est qu’une seule personne pitch. En effet, il faut déjà 1 à 2 minutes au porteur de projet pour se mettre à l’aise devant son audience. Changer de personne pourrait faire perdre du temps à l’équipe.
La personne qui pitche doit être convaincante et percutante, et doit pouvoir refléter l’image de votre équipe/entreprise. Il est indispensable d’avoir une bonne équipe et non seulement un bon projet, car il faut réussir à attirer l’attention du public.

Bien se préparer au pitch

Le pitch demande de la préparation, mais surtout de l’entrainement. Il doit être testé auprès de différentes typologies de publics et dans diverses situations, c’est-à-dire auprès de vos amis, de votre famille, lors d’un évènement ou d’un rendez-vous professionnel par exemple. Vous devez vous assurer que votre pitch est compréhensible et que vous arrivez à capter leur attention grâce à votre dynamisme et votre gestuelle adaptée.
Participer à des évènements pour startups de type challenges va vous permettre de tester votre pitch auprès d’un public averti et donc de vous perfectionner : Start-up on the Beach, West Web Festival, Breizhacking, etc.

Pour une prise de parole efficace et percutante, une bonne préparation est incontournable afin de ne pas laisser place à l’improvisation. Vous devez être à l’aise pendant votre prise de parole et montrer à votre auditoire que vous maîtrisez votre sujet.
Lors du pitch, il vous est souvent demandé une présentation synthétique pour illustrer votre discours. Ce support doit présenter une vision claire du projet ainsi que du business modèle et doit être en adéquation avec votre discours.

L’heure du pitch

Pour commencer votre pitch, il est primordial de présenter votre équipe pour que votre auditoire en sache plus sur vous. D’abord, vous introduisez votre propos par une accroche qui va illustrer l’histoire que vous allez raconter (en référence à une actualité, une anecdote ou une donnée statistique par exemple). Vous devez ensuite expliquer au potentiel investisseur qui est en face de vous, les éléments différentiants de votre projet sur le marché, ainsi que votre business modèle afin de le convaincre du réel intérêt de votre projet. Ces éléments doivent lui donner envie d’en savoir plus sur votre projet et, dans l’idéal, de vous proposer un nouveau rendez-vous pour poursuivre l’échange.
Pour conclure votre discours, n’hésitez pas à interroger votre public pour savoir s’il a des questions à vous poser. Ce qui ouvre la possibilité d’une discussion plus approfondie par la suite.
N’oubliez pas que vos derniers mots seront ceux gardés en tête par votre public. Il est donc important de le remercier à la fin de votre intervention.
Un dernier conseil : Vendez-vous !